Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
15 octobre 2012 1 15 /10 /octobre /2012 13:10

 

 

supplique aux aventuriers de l'ennui

Repost 0
Published by alice lightwood - dans roses à croquer
commenter cet article
29 juillet 2010 4 29 /07 /juillet /2010 07:40

La nuit a déjà recouvert la ville de son épais manteau de fraîcheur. Par la fenêtre, que l'on a entrebaillée,  pour profiter un peu encore de la brise du soir, l'on devine, plus loin, le halo fluorescent de ces enseignes qui constellent la Voie, souvent bien peu lactée, des noctambules qui flânent ou des fêtards qui déambulent.

 

Pour ceux que l'agitation nocturne de la cité n'attire pas dehors ce soir, il est temps de baisser le rideau de l'intimité sur le spectacle de la journée qui s'est endormie et de laisser vagabonder ses papilles à la découverte de saveurs multiples aux textures variées.

 

Chutney de myrtilles et mousse au citron
 sur crumble de sablés

douce-heure-3--van-gogh---nuit-etoilee.jpg
Vincent Van Gogh : la nuit étoilée, 1889 - source de la photo : Museum of Modern Art, New York : link

L'on prendra soin, dès la veille, de faire infuser au moins douze heures trois cent grammes de myrtilles avec soixante grammes de sucre cristalla pulpe d'une demie gousse de vanilleune pincée de badiane en poudre et la pointe d'un couteau de cannelle moulue.

L'on veillera, le jour même, tout d'abord, à laisser s'acclimater à la température ambiante les blancs de trois oeufs dans un grand saladier.

L'on s'emploiera, ensuite, à faire frémir, à feux doux, durant une demie heure, les myrtilles épicées, accompagnées de leur infusion sucrée.

(L'on se souviendra , une fois la cuisson terminée, de gélifier légèrement le chutney en y mélangeant une cuillerée à café rase de poudre d'agar-agar.)

L'on s'affairera, pendant ce temps, à  mélanger, dans une casserole encore froide, les trois jaunes d'oeufs et cent soixante grammes de sucre que l'on augmentera de vingt grammes de fécule de maïs, du zeste, puis du jus d'un citronainsi que de vingt centilitres d'eau.

L'on se consacrera à faire épaissir, lentement, à feu doux, sans cesser de la mélanger, cette crème que l'on retirera du feu juste avant l'ébullition.

L'on patientera le temps que refroidisse cette préparation onctueuse, avant d'y incorporer, délicatement, les trois blancs d'oeufs en neige.

L'on s'appliquera à disposer, dans des verrines ou des coupes à dessert,  un crumble de biscuits et palets sabléssurmonté,  à parts égales, de chutney de myrtilles et de mousse au citron.

L'on se résoudra, pour finir, à laisser reposer ces préparations au moins deux heures dans le réfrigérateur avant de les déguster.

Certains rendez-vous ne s'improvisent pas ! C'est grâce à la minutie, la patience et l'attention accordées à leurs préparatifs que l'on en apprécie encore davantage le charme.


Faites de doux rêves gourmands, sucrés et acidulés.

Repost 0
Published by alice lightwood - dans roses à croquer
commenter cet article
18 juillet 2010 7 18 /07 /juillet /2010 09:28

Quand l'après-midi touche à sa fin, lorsque, lentement, s'apaisent les morsures du soleil au zénith, tandis que les conversations animées s'étirent en silences bienveillants d'amitié sincère, le temps est venu d'une gourmandise fondante à savourer paisiblement.

 

 

 

petits pots de crème aux cerises.


Blanchir vivement

trois oeufs entiers, deux jaunes

et cent soixante grammes de sucre en poudre.


Y fondre crémeusement

 un demi litre de lait entier chaud

et  verser cette préparation

sur trois cent grammes de cerises

réparties au fond de douze ramequins.


Saupoudrer chaque ramequin

de poudre d'amandes et de sucre glace,


Puis, dans le four déjà chaud

(cent quatre vingt degrés, thermostat six),

les cuire dans un bain-marie d'eau bouillante

(jusqu'aux trois quarts de la hauteur)

durant trente à quarante minutes.


Laisser les petits pots de crème tiédir.


avant de les rafraîchir

au moins une heure


et de les déguster :


frais !!!

 

 

 

Merci infiniment à Alice (...) Sterick de nous gratifier de sa compagnie inattendue pour égayer ce goûter que nous n'avons pourtant pas pris ensemble. Quoique?... ;-)

 

 

Faites de pétillants rêves de gourmandises légèrement sucrées.

douce-heure-2-creme-cerises.jpg

 

 

Repost 0
Published by alice lightwood - dans roses à croquer
commenter cet article
17 juillet 2010 6 17 /07 /juillet /2010 19:58

 

 

 

 

Dans l'été qui se pâme de chaleur, après une baignade, une partie de ballon ou une promenade sur le chemin brûlant, les chaises longues sont dépliées sur l'herbe à l'ombre du tilleul.

 

Dans la grande glacière rafraîchissent patiemment un pot d'argile brune au couvercle de liège, de grands verres aux bords larges ainsi qu'une bouteille transparente, scellée de sa capsule de porcelaine.

  

  

 douce heure 1 limonade fraises   douce heure 1 limonade fraises 

 

douce heure 1 limonade fraises  douce heure 1 limonade fraises

  

  

limonade aux fraises.


  

coupées en tout petits morceaux,


marinées, plus d'une heure durant,


dans soixante grammes de sucre en poudre


et le jus de deux  citrons,


puis brassées et liées,


dans ce sirop piquant,


deux cent grammes de fraises

 

sont réparties


dans six grands verres rafraîchis,


pour pétiller enfin


de limonade

 

glacée.

  

  

  couleurs profondes et saveurs délicates : que serait un été sans fraises ?

 

 

Faites de rafraîchissants rêves de gourmandise fruitée.




Repost 0
Published by alice lightwood - dans roses à croquer
commenter cet article

Présentation

  • : le monde d'alice lightwood
  • le monde d'alice lightwood
  • : pérégrinations poétiques dans un paysage de livres et de musiques au gré des inspirations actuelles et virtuelles.
  • Contact

Profil

  • alice lightwood
  • Dans les brumes caféinées d'un dimanche matin pluvieux, les dessins animés s'égosillent en vain : mes neurones restent suspendus aux effluves tenaces de mes perles de rêves.
  • Dans les brumes caféinées d'un dimanche matin pluvieux, les dessins animés s'égosillent en vain : mes neurones restent suspendus aux effluves tenaces de mes perles de rêves.

Recherche