Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 juin 2010 1 28 /06 /juin /2010 22:17

 


Me lever à l'aurore par un lundi de juin, pour parcourir sans hâte les rues ensommeillées. J'aime la suave lenteur de ces matins tranquilles, de l'été qui s'installe tout en langueur sur le quartier.


Dans le matin serein,

en terrasse, je rêvasse,

entre veille et sommeil

humeur café, serré.


Des passants passent, s'effacent,

un plateau lourd accourt ;

son cartable sur la table,

l'enfant s'éveille, merveille.



J'entends une tasse qui casse

des sourires courent, velours ;

L'homme au portable, aimable,

client à l'oreille, paie.


Dans le matin, taquin,

on débarrasse ma tasse ;

je me réveille, soleil

humeur d'été, sucré.


Et, comme souvent, pas tout à fait à propos, pas tout à fait hors de propos non plus, les poésies de l'enfance pointent le bout de leurs rimes, à l'improviste, ou bien à la station de métro : quelque part dans les rues qui nous mènent à demain.


 


 

 

Faites de beaux rêves de lendemains matins ensoleillés...

toute l'année.



Partager cet article

Repost 0
Published by alice lightwood - dans rimes amusées
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : le monde d'alice lightwood
  • le monde d'alice lightwood
  • : pérégrinations poétiques dans un paysage de livres et de musiques au gré des inspirations actuelles et virtuelles.
  • Contact

Profil

  • alice lightwood
  • Dans les brumes caféinées d'un dimanche matin pluvieux, les dessins animés s'égosillent en vain : mes neurones restent suspendus aux effluves tenaces de mes perles de rêves.
  • Dans les brumes caféinées d'un dimanche matin pluvieux, les dessins animés s'égosillent en vain : mes neurones restent suspendus aux effluves tenaces de mes perles de rêves.

Recherche